Nouvelles technologies : Une région au format numérique

Actualités et conseils pour votre carrière en Auvergne | Rhône-Alpes
Filières & métiers
Publié le lundi 08 août 2016
Nouvelles_techno_v_m

Les statistiques suffisent à le démontrer : les métiers du numérique ont le vent en poupe dans la toute nouvelle région Auvergne Rhône-Alpes. Le secteur conserve d’importantes perspectives de développement.

Photo © Amadeus
 

Auvergne Rhône-Alpes et la production numérique ? Au-delà de la fabrication et de la vente, et en termes de chiffres d’affaires, c’est très majoritairement le fait de sociétés spécialistes des services liées aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ce type de structures économiques génère 60%de l’ensemble du chiffre d’affaires et regroupe 70 % des établissements engagés sur ces métiers dans la région. Le travail proprement dit concerne de la programmation, du conseil et des activités informatiques. Pour le petit tiers restant, il se répartit entre d’autres missions : éditions de logiciels, traitement des données, télécoms ou réparation d’ordinateurs et de système de communication.

Des atouts répartis sur le territoire

Populaire, le jeu vidéo reste assez marginal comparé à l’ensemble du territoire national. Ce qui n’empêche pas Auvergne Rhône-Alpes de disposer d’autres atouts. La région accueille deux pôles de compétitivité liés aux métiers du numérique : Imaginove regroupe près de 150 adhérents à Villeurbanne et Minalogic en compte plus de 300 à Grenoble. Autre signe d’engagement : la région peut aussi s’appuyer sur le plus important cluster numérique de France ! Clust’R numérique – c’est son nom – poursuit encore son déploiement, avec l’ouverture d’une antenne pour les deux Savoie à Seynod (74) et la création à Clermont-Ferrand de deux postes d’administrateurs. Aujourd’hui, la structure accueille en moyenne huit nouveaux adhérents chaque mois : elle en compte au total plus de 300, ce qui, selon une étude récente du cluster, représenterait 22 000 emplois et 22 millions d’euros de chiffre d’affaires consolidé. Le numérique en Auvergne Rhône-Alpes entend faire partout la preuve de son dynamisme.

Une visibilité croissante au-delà de la région

En janvier dernier, une trentaine d’entreprises de la région ont ainsi pris part au CES de Las Vegas, un salon de référence dans ce secteur d’activité. Autre initiative : la direction régionale des Entreprises (DIRECCTE) a organisé à Lyon une rencontre d’une journée sur le thème «Réfléchir et partager sur le numérique». Depuis 2015, une partie du territoire régional est également labellisée French Tech. Après une période de structuration, les entreprises concernées vont entrer dans le vif du sujet ! Si elle fonctionne conformément aux voeux exprimés, la démarche devrait d’ailleurs faire boule de neige. Après la reconnaissance accordée aux métropoles de Lyon et Grenoble, ainsi quant à l’écosystème des entreprises du design à SaintÉtienne, Clermont-Ferrand attend le mois de juin avec impatience pour savoir si sa propre candidature a été retenue.

UNE VOLONTÉ POLITIQUE

Dès le vote de son premier budget régional, le nouveau président élu, Laurent Wauquiez, a placé le numérique au centre de ses priorités. La Région a annoncé une hausse de ses investissements de 100 millions d’euros par an. Parmi les objectifs majeurs : le déploiement de la fibre numérique en très haut débit (THB). Un vrai enjeu : « Développer son territoire, c’est permettre à tous les citoyens de bénéficier des outils numériques à leur disposition. La Région s’est fixée comme objectif d’amener la fibre optique dans les endroits les plus difficiles d’accès. Des centres névralgiques du numérique comme les TPE et PME bénéficient du haut débit nécessaire à la protection et au partage des données. » Les départements auvergnats sont particulièrement ciblés : dès 2017, 42% des foyers locaux devraient pouvoir bénéficier de débits supérieurs à 100 Mb/s. Le THB déployé en Auvergne faisait initialement l’objet d’un contrat de partenariat public/privé avec Orange, cofinancé à la fois par la Région, les Conseils départementaux et les communautés d’agglomération d’Auvergne.

Interview

Thierry Alvergnat
Directeur général du Clust'R numérique (Lyon)

Avec les activités économiques liées aux seniors, une nouvelle filière est née, porteuse d'emplois et de croissance. Le professeur Olivier Guérin, gériatre à Nice et vice-président de France Silver Eco, analyse l'importance de ce secteur.

Il y a une vraie aventure entreprenariale à vivre dans notre région

Que fédère votre cluster ?

Thierry Alvergnat Quelque 300 entreprises de la filière dans la grande région, c'est-à-dire autour de 90% des entreprises de taille intermédiaire. L'équivalent de 2,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires et d'un peu plus de 22 000 emplois. Nos entreprises proposent des solutions numériques. Elles éditent des logiciels, conçoivent des objets connectés et des sites Internet, sont spécialisées dans le e-commerce ou sont opérateurs multimédia... L'objectif du cluster : les mettre en relation entre elles, avec le monde académique et avec les sphères politiques, pour favoriser l'innovation et lever les freins à la croissance.

Au-delà des emplois actuels, d'autres peuvent-ils être créés ?

T.A. Oui. Sur 1200 entreprises de la filière numérique interrogées, 70% d'entre elles prévoient d'embaucher en 2016. Avec d'autres, le cluster s'efforce d'aider les créateurs en les détectant, en leur présentant l'écosystème général ou en les rendant visibles auprès de grands comptes susceptibles de travailler avec eux.

Êtes-vous compétitifs face à des sociétés comme Microsoft, Google ou Facebook ?

T.A. Ces grands groupes sont très connus parce qu'ils s'adressent avant tout au grand public. Notre filière se tourne surtout vers les entreprises. Elle dispose d'un potentiel incroyable, avec plusieurs opérateurs qui regroupent des centaines de collaborateurs. Il y a une vraie aventure entrepreneuriale à vivre dans notre région. Nos entreprises marchent bien, avec des taux de croissance intéressants.

Retour aux autres articles

  • Twitter Cadremploi
  • Facebook Cadremploi
  • Linkedin Cadremploi